Galerie Bénédicte Giniaux

Galerie Bénédicte Giniaux - 3, place du Dr Cayla - 24100 BERGERAC - 06 80 31 09 56
Retour page précédente »
Retour aux artistes »

Véronique Lonchamp

Français / English

Née à Paris en 1959 et toujours parisienne, le modelage reste sa priorité. Elle idéalise la nature humaine. C’est un parti pris, ses sculptures sont le reflet d’une réelle quête d’harmonie illusoire. Elle aime s’offrir la liberté de cette utopie.
Véronique Lonchamp propose au public d’inventer des histoires avec des personnages, des attitudes si justes et des discussions imaginaires. Ses originaux sont travaillés en terre, en cire, en plâtre ou en papier plâtré sur des armatures grillagées. Il y a dans son modelage des expressions volontairement simples et épurées. Les visages ne sont pas tracés, mais ils sont vivants. Elle leur évite de trop réfléchir. Ainsi l’humain devient humanité.
Elle laisse traces et aspérités, comme les blessures de la vie de chacun. Parfois, plusieurs générations se rencontrent. Tout son travail prend sa source dans l’impulsion de sentiments partagés. Ses personnages s’entendent souvent bien. Petits ou grands, ils sont toujours présentés en bronze. B.G.

Avec la galerie :
Exposition collective « Grand écart » dans la galerie – Novembre 2015

Exposition collective « Sculptures au Jardin » - 2016

******

Born in Paris in 1959, Véronique Longchamp still lives in this capital. Modelling is her priority and she idealises the human nature. Her sculptures reflect her research of an unreal harmony. She likes treating herself to this utopia.
She suggests to the public to invent stories with characters, very true attitudes, and imaginary discussions. The original versions of her sculptures are made of terra cotta, wax, plaster or plastered paper, covering fenced frameworks. Her modelling offers expressions that are voluntarily simple. Faces are never detailed but are always alive. She spares them from thinking too much, and by this way, human becomes humanity.
She keeps marks and asperities, as injuries from life of every single person. Several generations sometimes meet. All her work starts with the impetus of shared feelings. Her characters often get on well. Either small or big, they are always displayed as bronzes. B.G.